Sac à main versus Caisse à outil : le contre-pied humoristique et masculin d'un faux macho...

Publié le par Chou

CIMG6769.JPGVoici donc le point de vue masculin tant attendu sur l’univers des sacs à main.

 

Nous, les hommes, nous ne nous affublons pas de ces appendices. Enfin, pour la plupart d’entre nous. J’en entends, au fond de la toile qui clament bien fort « Moi, je ne me sépare jamais de mon sac à main ! ». Alors mettons de côté les garçons coiffeurs…

 

Concentrons nos propos sur la nature même du sac à main.

 

Définition :

 

Sac = contenant

A main = que l’on porte à la main.

 

Il n’y a pas de quoi en faire un plat.

 

Certes, les filles y logent toutes sortes d’objets mystérieux et à nous inconnus (en  mettant encore une fois de côté les garçons coiffeurs) : barrettes à cheveux, tampons hygiéniques, mascara, rouge à lèvres, etc, etc…

 

Ce bazar, c’est en quelque sorte leur outillage de filles.

 

En résumé, un sac à main, c’est comme une caisse à outils.

 

J’ai donc pris la liberté de photographier ma propre caisse à outil :

 

CIMG6770.JPG

 

Oui, c’est cette magnifique boîte en ferraille grise, qui s’ouvre et se déplie sur deux niveaux de tiroirs, pour un accès facilité, et qui contient tous les objets mystérieux et aux filles inconnus (en mettant cette fois de côté les plombières, électriciennes, et autres artisantes) : tournevis, clés à pipe, pinces, clés plates, fil de fer, etc, etc…

 

CIMG6771.JPG

 

Mesdames, Mesdemoiselles, plongez vos regards dans les caisses à outils de vos hommes.

 

Vous aurez sans doute la même sensation de bazar incompréhensible et inouï qui nous saisit lorsque nous jetons nos propres regards dans vos sacs à main, alors qu’il s’agit d’un contenant où chaque chose a sa place et son utilité bien précise, quoique pas toujours immédiate.


 CIMG6767.JPG

 

N’empêche, même après des années de pratique de portage du sac à main de ma chérie (j’adore faire ça lorsqu’elle est encombrée ou doit se libérer les mains,  mais ce doit être mon côté garçon coiffeur…), et même après ses explications patientes sur son organisation interne, j’hésite toujours à m’y immiscer.  J’ai l’impression d’être un éléphant ivre dans un magasin de porcelaines miniatures.

 

Je vais donc de ce pas en parler au responsable du rayon caisse à outil de mon magasin de bricolage préféré. Il aura peut-être une explication à me donner, parce que c’est une femme !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Les chroniques

Commenter cet article

doudou 26/03/2011 14:45



Ah ! Ah ! Ce bel article appelle deux petites observations de ma part : d'abord, j'apprécie l'humour dans la comparaison et ensuite, voir des caisses à outils dignes de vrais pros mais rutilantes
m'amène un sourire au coin de la bouche. Nous pouvons vous expliquer à quoi sert chaque chose transportée dans nos sacs ; pouvez-vous en faire autant, Messieurs, des beaux outils tout neufs
rangés dans vos caisses ? Mais je salue l'exercice et je suis sûre que ce faux macho regarde nos sacs avec bienveillance, comme il le laisse entendre et comme nous le faisons pour la passion
qu'ont nos hommes des beaux outils (parfois) inutiles ! Quand elle ne nous contraint pas à les soigner pour maladresse...